constat, remise en question

Tu es mon autre

Chère jeune moi d’une certaine classe,

Contre toute attente, 7 ans après, tu seras toujours devant eux. Pas tous les jours avec la motivation de faire ton cours mais souvent habitée par l’espoir que, cette fois-ci peut être, tu verras briller une étincelle d’intérêt dans les yeux d’un élève ou que tu entendras une nouvelle fois « Ben, finalement, Madame, les maths, c’est facile ! ». Tu t’offusqueras de temps en temps de la passivité de certains qui, malgré le fait d’écrire systématiquement tout ce que tu dis, beugleront à la chaîne qu’ils ne savent pas quel exercice faire ou une fois leur cerveau enclenché, passeront des heures à juste regarder le tableau en mode « vilaine sorcière » prononçant mentalement l’incantation tristement célèbre « Tableau, mon beau tableau, dis-moi qui, de Valérie ou de Paul, a raison ? ». Parfois, tu décideras dans un accès d’autoritarisme coupable, de vérifier tous les cahiers et mettre un mot sur Pronote pour travail non fait ou manque de matériel ; cependant tu remarqueras assez vite que les parents ne consultent pas le cahier de texte numérique qui te prend une heure à remplir chaque jour et que seule la confiscation du portable fera se déplacer les foules, certainement pas des bulletins.

D’ailleurs cet objet, très nettement amélioré, s’immiscera complètement dans toutes les couches de ta communauté. Les bons l’utiliseront pour vérifier leurs notes et te menaceront de boycotter ton cours pour ne pas voir leur moyenne baisser. Les moins bons t’accuseront de ne pas avoir mis le travail en ligne assez tôt pour ne pas avoir à te remettre leur production et les faibles se contenteront de jouer ouvertement en ligne, les désintéressés ayant choisi l’option « je dors sur la table, ne pas déranger ». Il sera tour à tour montre, calculatrice, livre numérique, agenda ou appareil photo le jour où, histoire d’impressionner ses followers dégénérés, ton vidéaste amateur aura l’idée lumineuse de capturer, sans ton accord, l’ambiance qui règne ce jour-là dans ton cours. A ce sujet, tu auras de violents clashes avec des hurluberlus qui, malgré le fait d’avoir été pris en flagrant délit, se défendront tels OJ ou DSK pour insinuer que tu as tort dans le meilleur des cas ou dénonceront avec véhémence les coupables qui ont échappé à ta vigilance plutôt que de s’excuser, simplement, de ne pas avoir respecté le règlement.

Pour terminer ce tour d’horizon, s’il fallait te résumer tous les épisodes concernant la Réforme, retiens seulement que, le bac, tel qu’il existait à l’époque de tes parents, a disparu. Ta matière sera devenue une option à partir de la classe de Première, au même titre que le latin, le bèlè ou le portugais 3ème langue, c’est te dire le mépris que les plus hautes instances ont pour ta matière. On te demandera de faire preuve de bienveillance dans ta notation pour ne pas faire fuir les candidats, de t’adapter à l’hétérogénéité de la classe exacerbée par les confinements et d’affuter le sens critique du scientifique de demain sans jamais te donner le temps, les moyens et le recul nécessaires.

Je ne regrette pas que tu nous ais embarquées dans cette aventure qu’est l’enseignement mais je te préviens que si c’est pour les cadeaux et la reconnaissance que tu fais ce métier-là, sache que ton sort ne sera pas plus envieux que celui d’un balayeur dont l’importance de son travail se mesure que le jour où il fait grève. Je te souhaite de prendre tes échecs avec légèreté et de ménager tes forces pour nous emmener aussi loin que nous puissions partager notre passion puisque, comme le disait Mr COLTON,  “L’étude des mathématiques est comme le Nil, qui commence en modestie et finit en magnificence. ”

Signée

Ton autre qui t’aime.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s