coup de gueule, humour, recommandations

On passe l’éponge?

Cher collègue d’une certaine classe,

Merci de prendre le temps d’effacer complètement le tableau quand tu quittes la salle ! Je ne sais même pas pourquoi je salue l’effort que tu consens désormais à faire. Tout comme tu n’irais pas porter aux nues la personne qui vient de déféquer dans les toilettes que tu t’apprêtes à utiliser, d’avoir gentiment tiré la chasse et d’avoir utilisé le balai prévu à cet effet pour éviter à ton œil de faire l’analyse du contenu de son dernier repas. Seul un parent s’extasie devant d’étrons qui flottent et uniquement s’ils sortent de sa progéniture!

Mon exaspération et mes méthodes te choquent ? Avant d’en arriver là, j’ai d’abord effacé le tableau dégueulasse en repensant à toutes les fois où j’aurais pu laisser la salle dans le même état pour m’épargner 1h d’embouteillages mais j’étais restée après la sonnerie pour remettre la salle en état, certains élèves terminant d’écrire la correction ou me demandant des explications en gribouillant leur raisonnement.

Puis est venu le temps des recommandations générales, un peu comme l’hôtel qui demande à ses clients de climatiser portes fermées…Ça te parle ?! Une évidence pour les écologistes que nous sommes mais apparemment pas aussi spontanée pour des vacanciers qui ne paient pas la facture d’électricité.

Peut-être qu’effectivement je suis un peu extrême en diffusant les photos incriminantes mais force est de constater que mes propositions précédentes n’ont pas dissuadé tes prédécesseurs. Si c’est ta première fois, je comprends ton émoi que j’affiche publiquement cette incartade mais mes alternatives se réduisent plus vite que mes espoirs de revalorisation de salaire. Et comme les maths sont mon domaine, la perspective de me taper toutes les premières fois de mes collègues commence à  ressembler à un gang bang dont je refuse d’être la victime.

Je suis consciente que nous devons nous montrer solidaires face à toutes les pressions que nous subissons et les chamboulements à venir mais comme disait Harry (dit Boula), quand on aime, «an mise au point sa pé fè nou di bwen».

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s